Le portage physiologique

Ostéopathe de formation initiale, j'ai repris mes études pour devenir infirmière. Cette dualité m'a permis d'aborder l'être comme un tout. Passionnée de périnatalité, j'ai pu observer un fil conducteur entre ces deux métiers, la physiologie. Mon expérience professionnelle et personnelle a ciblé l'approche physiologique sur le portage. 

Je vous propose des ateliers de portage physiologique au cabinet d'ostéopathie 8 rue Théophile Gautier, Saint Médard en Jalles.

Les ateliers sont individuels ou collectif. Le but est de connaitre les bases du portage, de placer le bébé en position physiologique ( article consultable ici) et d'appréhender quelques nouages. Je vous accompagne pour trouver votre moyen de portage en fonction de vos besoins et de l'acquisition motrice de votre enfant. 

Les ateliers durent environ deux heures et ils sont proposés en fonction de la demande. 

Le portage dos est inclus dans un atelier spécifique. 

Vous pouvez suivre mes aventures via 

@ensemble_vers_le_bien_naitre 

Voici une liste des nombreux bienfaits :

- le contact

- le lien mère-enfant

- une protection contre les dangers

- la régulation du stress par un sentiment de sécurité

- une prévention des coliques et des reflux

- une allaitement facilité

- une régulation de l'endormissement et sommeil

- les bienfaits du toucher

- une stimulation vestibulaire

- le développement moteur

- un contact cognitif et émotionnel

- le développement du langage

- un support de prévention pour les plagiocéphalie

- une répartition homogène du poids du bébé comparé au portage bras

Article : Quels sont les avantages du portage pour le porteur ? ici

 Pourquoi parle-t-on d’une grossesse ex utero chez le bébé humain ?

On définit une grossesse dite normale à partir de 40 semaines révolues d'aménorrhée (absence de règles) ou 41 semaines depuis le premier jour des dernières règles. On parle de grossesse ex utéro car on considère qu’un bébé né à terme est immature donc prématuré. Ingrid Bayot, sage-femme, considère les bébés comme « prématurés physiologique ». La gestation continue hors utérus, très proche du corps de la maman. A la naissance, le cerveau du nourrisson n’est qu’à un quart de sa taille adulte. Sa croissance est très exponentielle durant sa première année de vie. Certains auteurs évoquent un ultime trimestre de gestation, le quatrième trimestre. Le bébé est dépendant pour respecter ses besoins fondamentaux. La présence de ses parents est nécessaire jour et nuit. La journée par le portage, où il retrouve ses sensations in utéro. Ses sens sont en éveil, lové contre le porteur, le bébé est en sécurité lui permettant un développement émotionnel et physique. Le contact physique permet également de sécréter les hormones de l’amour et du bien-être.
La première année le bébé est en défis permanent. Il est dans l’apprentissage de la motricité, des interactions sociales, de la maturation du son système sensoriel et des liens d’attachement. Le bébé possède une grande plasticité neuronale pour s’élever vers l’autonomie. Des repères utérins sont essentiels pour ne pas engendrer une atmosphère de stress. Le porte-bébé est alors associé à l’utérus : continuum et maternage proximal.

"Porter un enfant se présente donc comme un savoir faire à la fois corporel et psychique, mais surtout comme un savoir être". « Porter un enfant, c’est un savoir être » de Suzanne ROBERT-OUVRAY, dans la revue « métiers de la petite enfance », n°59,  Juin 2000. 

Les tarifs : 

Atelier collectif : 30 euros par inscription. 3 inscriptions maximum.

Atelier individuel : 50 euros. 

Je suis en possession de nombreux moyens de portage, n'hésitez pas à vous munir des votre ! 

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

8 rue Théophile Gautier

33160 St Médard-en-Jalles

05 56 05 92 13

06 79 34 67 70

doctolib_edited.jpg